Pourquoi intégrer la Pensée Cycle de Vie dès la conception des bâtiments ?

 

Des évolutions réglementaires attendues

Aujourd'hui les réglementations dans le secteur du bâtiment ne considèrent pas encore le volet environnemental. Elles accentuent les exigences en termes de qualité thermique du bâtiment (conception bioclimatique, consommation d'énergie, étanchéité à l'air).

La qualité environnementale mais aussi sanitaire sont des sujets qui commencent néanmoins à susciter différentes évolutions : élaboration du label « bâtiment bio-sourcé » disponible depuis décembre 2012 et mise en place d'un groupe de travail sur la Réglementation Bâtiment Responsable prévue pour l'horizon 2020. La future réglementation thermique pourrait donc intégrer des critères de nature environnementale.
Il faut également noter les politiques visant à développer les filières locales d' « éco-matériaux » (paille, lin, chanvre, terre crue...).
 
 

La pensée cycle de vie au service des acteurs du bâtiment

Dans le secteur du bâtiment, la réduction des impacts environnementaux concerne l'ensemble des parties prenantes : du commanditaire à l'entreprise de déconstruction, en passant par les concepteurs, les fabricants et les entreprises de mise en œuvre. 

L'outil d'Analyse du Cycle de Vie (ACV) permet notamment d'optimiser la conception et la fabrication de produits, de systèmes constructifs, de bâtiments voire de quartiers plus durables.
Par exemple, elle peut permettre de répondre aux questions suivantes : 
 
Pour le fabricant de produit :
• Quel est l'impact de mon produit sur l'environnement? 
• Comment optimiser mes consommations de matières, d'énergie et d'eau (d'un point de vue économique et environnemental?)
• Comment valoriser mon effort d'éco-conception auprès du client?
 
Pour le concepteur du bâtiment : 
• Vaut-il mieux rénover un bâtiment ou en reconstruire un neuf ?
• Laine de verre, laine de mouton, fibres de bois pour l'isolation ?
• Une maison passive mobilise d'avantage de matériaux qu'une maison RT 2012, à partir de quelle durée de vie, le passif devient-il intéressant d'un point de vue environnemental ?
 
En plus d'une bonne action pour la planète, les avantages sont nombreux : les économies de matières et d'énergie vont souvent de pair avec les économies financières, les efforts de réduction des impacts sur l'environnement sont des arguments valorisables auprès du client dans la stratégie de communication. 

 

>> Pour aller plus loin 

IDCube
La Souris Magique