Unable to open RSS Feed http://www.signauxforts.fr/rss_5_FR.xml, exiting Unable to open RSS Feed http://www.scoop.it/t/plateforme-avnir/rss.xml, exiting Expérimentation européenne 2013-2016

Vers une harmonisation européenne ?


            Produits verts, écologiques, bons pour l'environnement, qui respectent la nature... Difficile de s'y retrouver entre tous les labels (plus de 400 labels environnementaux à travers le monde !), et slogans qui promeuvent les bienfaits environnementaux des produits que l'on côtoie tous les jours mais sans méthodologie scientifiquement reconnue. 
Selon une étude récente de la Commission Européenne (n°367), seulement la moitié des consommateurs trouve qu'il est facile de différencier « les produits verts » d'autres produits, et seulement la moitié d'entre eux ont confiance envers les producteurs au sujet de la performance environnementale de leurs produits. Qui plus est, l'environnement est le troisième facteur pris en considération lors de l'achat (après la qualité, et le prix). 


Exigences européennes pour les produits verts
 
Des exigences similaires mais différentes selon les pays pour les produits verts. 


L'étude montre de plus, que les consommateurs européens souhaitent à 69% que les entreprises communiquent sur leurs performances et celles de leurs produits. Face à cela, le Conseil européen a demandé à la Commission européenne de développer une approche harmonisée de la législation concernant les « produits verts » au niveau européen. 
Pour cela elle a décidé de mettre en place une expérimentation européenne sur trois ans en vue de proposer, par la suite, une législation communautaire via le développement de référentiels sectoriels (PCR, Product Category Rules) européens pour les produits « verts ». 

Comme il n'y avait aucune démarche communautaire jusqu'à ce jour, certains Etats membres ont commencé à développer leurs propres initiatives, notamment la France avec son expérimentation sur l'affichage environnemental. Le travail déjà réalisé par les membres des Groupes de Travail (GT) Sectoriels français, regroupant 168 entreprises, dans le cadre de cette expérimentation  va notamment servir à promouvoir les travaux français au niveau européen.

 

Le premier appel à pilotage de l'empreinte environnementale par type de produit est ouvert jusqu'au 26 juillet 2013. Il concerne tous les secteurs à l'exception du secteur alimentaire qui sera concerné par un autre appel, vraisemblablement début 2014.

 

Evolution dans le temps de l’expérimentation européenne

 

Evolution dans le temps de l'expérimentation européenne

 


D'un point de vue scientifique, la France a un retard dans le domaine de l'Analyse en Cycle de Vie par rapport à d'autres Etats membres comme par exemple l'Allemagne, le Danemark et la Suède. Toutefois elle est précurseur en ce qui concerne les actions d'application de l'ACV, et possède aujourd'hui une longueur d'avance grâce à ses travaux sur l'affichage environnemental qu'elle peut valoriser.

L'achat de « produits verts » induit une amélioration positive pour l'environnement, 89% des citoyens de l'UE en sont persuadés. L'enjeu actuel est donc d'améliorer la disponibilité d'informations claires, fiables et comparables sur la performance environnementale des produits et des organisations afin de favoriser leur consommation par rapports aux autres produits.


Vers une harmonisation au niveau mondial ? 

Dans le cadre des études filières menées par la Plateforme [avniR], les acteurs interrogés se rejoignent pour dire qu'ils souhaiteraient une homogénéisation des réglementations existantes entre les pays du monde. Cette action permettrait, d'après les entreprises, d'améliorer leur compétitivité et valoriser leurs actions environnementales face au marché asiatique.

 

 



Plus d'informations sur le sujet : 
L'étude de la Commission européenne pour instaurer le marché unique des produits verts (N° 367) 
L'article de l'AFNOR sur l'expérimentation Européenne 

 


IDCube
La Souris Magique