Les enjeux de la filière forêt-bois

 

Dans le cadre de la réalisation d'une ACV, l'objectif est de quantifier les impacts environnementaux générés par un système considéré à partir de la quantification des flux entrants (matière, énergie) et sortants (rejets liquides, solides, gazeux vers l'air, l'eau, le sol et pertes en énergie) sur l'ensemble de son cycle de vie. Ces données quantifiées sont ensuite converties en indicateurs environnementaux grâce à des méthodes de caractérisation ce qui permet alors de connaitre les impacts du système pour les différents indicateurs (réchauffement climatique, eutrophisation...).

 

 enjeuxenvbois

Représentation simplifiée des flux entrants et sortants du cycle de vie du bois

Source : Etude filière BOIS'[avniR]

 

 

 

Il ressort de la veille sur chacun des pôles de la filière que les produits fabriqués à partir de bois ont un bilan environnemental globalement meilleur que les produits mis en œuvre à partir de ressources non-biosourcées.

Dans ce cadre les principaux enjeux environnementaux qui se dégagent, afin de limiter ses pertes, sont de :

- Veiller à une gestion durable des forêts afin de préserver leur biodiversité et la qualité de leurs sols, et également de maintenir ou accroître le puits de carbone qu'elles représentent, tout en gardant à l'esprit l'obligation de volume et de qualité que vont demander les transformateurs et utilisateurs,

- Optimiser les transports de la matière première, notamment pour des applications énergie. On peut rappeler l'exemple évocateur d'une étude portant sur la production de pellets de bois en Colombie Britannique (Pa et al, 2012) en vue de leur exportation vers l'Europe. Cette étude montre que le transport des pellets par la voie maritime est l'étape responsable des impacts majeurs sur l'environnement comparée aux étapes de culture et de production,

- Continuer les progrès sur les autres produits (notamment produits chimiques et métaux) intervenant dans les cycles de vie des produits bois. Bien que présents en quantités relativement faibles par rapport à la matière première majoritaire que représente le bois, ils peuvent représenter des impacts relativement importants (notamment dans la filière papier),

- Optimiser les scénarios de fin de vie. Si le taux de recyclage de la filière papetière est en constante hausse, le recyclage se met en place pour les filières de l'ameublement et de l'emballage. Les difficultés sont plus importantes en ce qui concerne le secteur du bâtiment,

- Optimiser les volumes de bois consommé, en travaillant notamment sur :

o L'optimisation de la matière première (intérêt économique, environnement, productivité) en connaissant et définissant mieux les performances physiques (notamment mécaniques) des bois,

o L'optimisation du choix du bois en fonction de ses propriétés intrinsèques, notamment en termes de durabilité naturelle et de compatibilité avec la classe d'emploi du produit final,

o L'optimisation des sections bois en scierie par rapport aux dimensions du produit fini pour ne pas usiner et donc réaliser des gains d'énergie.

 

Suite : Atouts stratégiques de la filière bois.

IDCube
La Souris Magique