L'Analyse des Coûts du Cycle de Vie

 

  

L'Analyse du Cycle de Vie environnementale (ACV), outil permettant de mesurer l'ensemble des impacts environnementaux induits par les étapes du cycle de vie d'un produit ou d'un service se répand de plus en plus dans les entreprises et les politiques publiques comme outil d'aide à la décision. De l'idée de quantifier les impacts sur l'environnement est venue l'idée de quantifier les coûts économiques.

Une Analyse des Coûts du Cycle de Vie (ACCV) est une méthode qui permet de comptabiliser l'ensemble des coûts d'un produit ou d'un service sur ce même cycle de vie, coûts qui sont souvent liés aux enjeux environnementaux.

Comme l'ACV environnementale, elle prend en compte toutes les étapes du cycle de vie : l'extraction et la transformation des matières premières, la fabrication, la distribution, l'utilisation, la réutilisation, la maintenance, le recyclage et l'élimination finale. L'ACCV peut compléter l'ACV environnementale et l'Analyse du cycle de vie sociale (S-LCA) ; elle peut être appliquée seule ou en combinaison avec ces autres méthodes.


Il y a parfois une confusion entre coût total de possession et l'analyse des coûts du cycle de Vie (CCV).
Cependant, le coût total de possession (TCO) ne prend en compte qu'une partie du CCV, de l'acquisition jusqu'à l'abandon. En effet, les coûts en amont (conception, fabrication, propriété précédente) et en aval (propriété suivante et démantèlement) ne sont pas pris en compte par le TCO alors qu'ils le sont par le CCV.

L'objectif d'une ACCV est d'aider à la décision économique dans le but de choisir entre plusieurs investissements possibles. Cet outil permet de mettre en avant le coût pris en charge par l'entreprise, le client (ou consommateur) et la société tout en introduisant les notions environnementales dans la description du cycle de vie.

Marchés publics :
En ce qui concerne les marchés publics, le champ est plus large, l'objectif ne doit pas être uniquement la recherche de la solution la moins couteuse, car cela pourrait inciter les décisionnaires à répercuter les coûts sur la société. Ceci pourrait donc avoir comme conséquence une augmentation des émissions de gaz à effet de serre, du travail des enfants, etc.

Bâtiment :
La norme DIN 276 réglemente le calcul des coûts de la construction de la viabilisation du terrain jusqu'à l'équipement. Ensuite les groupes de coûts « 300 -construction de l'ouvrage » et « 400 -installations technique de l'ouvrage » sont étudiés. Ces éléments permettent une étude des coûts tout au long du cycle de vie, de la planification jusqu'au démantèlement. La norme ISO 15686-5 fournit, elle, des lignes directrices concernant l'analyse du coût global des bâtiments, constructions et de leurs composants.

 


Manuel pour l'utilisation de l'analyse des coûts du cycle de vie (ACCV) dans les marchés publics durables

 

Exemples d'ACCV réalisées :


Analyses des coûts de cycle de vie des chaussées routières à fort trafic, Bitume Québec


« Coûts du Cycle de Vie » d'un bâtiment modulaire

IDCube
La Souris Magique